Nos actualités...

Lycée Victor Schoelcher à la Martinique Situé en plein cœur de la ville capitale et surplombant la Baie de Fort-de-France, le lycée Victor Schoelcher est un lycée historique. Construit en 1937, cet édifice emblématique a formé des générations de martiniquais et a accueilli des éveilleurs de conscience parmi lesquels Aimé Césaire, Edouard Glissant ou encore Frantz Fanon. Depuis 2010, le lycée est classé monument historique.




Le groupement, composé de plus de 170 collaborateurs, est en charge des fondations spéciales, du gros-oeuvre, de la charpente métallique, de l’étanchéité, de la serrurerie, des cloisons légères, des menuiseries intérieures et des brise-soleils en aluminium. L’opération, conçue par les agences d’architecture associées Alain Nicolas et Gustavo Torres pour le compte de la Collectivité Territoriale de Martinique, consiste à reconstruire 5 bâtiments d’enseignements, sur amortisseurs parasismiques, qui accueilleront 1100 élèves. Les 3 filiales de VINCI Construction Dom-Tom mènent également les travaux visant à construire un parking, une vie scolaire, un bâtiment pour le réfectoire, un grand gymnase avec des plateaux sportifs sur 2 niveaux et bien entendu les salles de classe.






Des défis techniques à relever

La réalisation de ces ouvrages complexes, diversifiés et pour certains exceptionnels présente de nombreux défis :
- la structure du gymnase est entièrement coulée en place et implique l’installation de poutres de 24 m de portée et de 2m25 de hauteur avec une hauteur sous plafond de 10m
- le bâtiment dédié au réfectoire possède une façade entièrement cintrée réalisée en béton avec des brise-soleils également cintrés en aluminium
- le bâtiment dédié au réfectoire possède une façade en béton avec des brise-soleils
- le bâtiment consacré à la vie scolaire est composé d’un amphithéâtre et d’une salle de théâtre qui accueillera 250 personnes





Un lycée respectueux de l’hygiène, de la qualité et de l’environnement

La construction de ces bâtiments respecte un cahier des charges pointilleux en matière
- d’éco-construction : les matériaux et procédés de construction choisis permettent d’une part d’évoluer sur un chantier à faibles nuisances (son et poussières), et d’autre part d’établir une relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat.
- d’éco-gestion : ces méthodes de construction ont été employées pour permettre l’optimisation de la gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets - d’activités, ainsi que l’amélioration de l’entretien et de la maintenance de l’ouvrage.
- de confort : la construction du lycée est pensée pour garantir un confort hygrothermique, acoustique et visuel optimal.
- de santé : ces bâtiments sont conçus pour offrir des conditions sanitaires, une qualité de l’air et de l’eau saines.


Ce projet d’un montant de 29,3 M d’€ sera livré en juin 2020. Le lycée pourra donc ouvrir ses portes pour la rentrée scolaire 2020.