Nos actualités...

Parc éolien Gros Cap à Petit Canal en Gualdeloupe Début décembre 2019, Dodin Guadeloupe a inauguré le renouvellement du parc éolien Gros Cap à Petit Canal en présence des partenaires, des élus locaux et du Maire M. Blaise Mornal.


L’énergie devient verte
Le projet consistait à remplacer 32 éoliennes installées en 1999 par 10 nouvelles machines plus performantes. Les nouvelles éoliennes génèrent 9MW d’électricité verte pouvant répondre à la consommation énergétique des 8 000 habitants de la commune. Cette production permet également à la région de franchir une nouvelle étape vers son autonomie énergétique prévue à l’horizon 2030.


Un milieu naturel respecté
Les équipes de Dodin Guadeloupe ont veillé au respect de l’environnement en adoptant plusieurs initiatives. Parmi elles on peut citer le tri des déchets issus du chantier et de la base vie (ordures ménagères, plastique, verre, …), la récupération des eaux de pluies, ou encore un bac de rétention qui a été mis en place pour le stockage des produits. Un kit antipollution est disponible sur le chantier et les équipes assurent la traçabilité et le suivi des déchets.

Un système ingénieux pour la récupération des eaux de lavage
Le chantier dispose d’une aire de lavage composée de
- deux bacs de décantation pour la récupération des eaux de lavage des goulottes de chaque toupie avant leur départ du chantier,
- un bac de décantation et un géotextile pour le lavage des pompes à béton, avant leur départ du chantier et pour l’évacuation des bétons provenant des essais.
Les eaux de lavage sont ensuite réutilisées à la centrale tandis que le béton est évacué en déchet inerte.

Une identification et une protection du milieu naturel
Avant le démarrage des travaux, les équipes de Dodin Guadeloupe ont identifié les espèces fauniques et florales aux alentours du chantier. Les sophora tomentosa (arbustes), les boisements, les espèces de chiroptères et avifaunes à enjeu fort, les mammifères, les amphibiens et reptiles, et les oiseaux ont été répertoriés afin de préserver leur habitat.

Enfin, Dodin Guadeloupe a identifié huit zones humides qui sont susceptibles d’attirer des espèces aquatiques. Ces écosystèmes riches et diversifiés représentent les habitats naturels de nombreuses espèces végétales et animales. Ces zones humides étaient balisées pendant les travaux.